Capital investissement au Maroc : Données clés – dadupa Market data

Le capital investissement est un important levier de financement des entreprises. Sa valeur et son importance se résument à sa capacité de non seulement investir au côté de l’entrepreneur, mais surtout de collaborer avec ce dernier en lui donnant accès à un niveau d’expertise pointu ainsi qu’un carnet d’adresses et un réseau permettant à l’entreprise d’atteindre de plus grands niveaux de performance. Au regard de ces contributions indéniables, c’est donc une source de financement dont l’intérêt est sans cesse croissant auprès de la communauté de porteurs de projets et entrepreneurs marocains. 

Comme à son accoutumée, l’Association Marocaine des investisseurs en Capital, produit annuellement son rapport d’activité dans le but d’informer les acteurs directes et indirectes de l’écosystème entrepreneurial sur l’état du capital investissement au Maroc. Nous en partageons ici l’essence du dernier rapport d’activités, celui de 2019, publié en Février 2020. 

Industrie du Capital Investment

L’industrie du capital investissement au Maroc est constitué de 28 sociétés de gestion, qui gèrent plus de 50 fonds d’investissement, avec un portefeuille de plus de 200 entreprises.  

Investissements (2019)

Montant

Les investissement réalisés en 2019 s’élèvent à 765 millions de dirhams. Dont 707 millions investis et 58 millions réinvestis. Il s’agit là d’une baisse par rapport à l’année 2018 qui a totalisé un montant de 2.207 millions de dirhams (1024 investissements et 174 réinvestissements). 

Nouveaux investissements

L’année 2019 a vu au total 9 nouveaux investissements, contrairement à 16 l’année d’avant. 

————–

Consulter : Liste des Investisseurs au Maroc

————–

Répartition géographique

La zone Casablanca-Settat (67%) vient en tête des récipiendaires d’investissement. En deuxième position la zone Fès-Meknès (9%), suivie de Rabat-Salé-Kénitra (8%), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (6%), Marrakech-Safi (5%), et le reste des zones marocaines se partagent les derniers 5%.

Secteurs d’activité

Les services et transport viennent en tête (25%), suivies des secteurs industriels autres que l’agroalimentaire et l’automobile (16%), Distribution (15%), Industrie agroalimentaire (14%), Construction BTP (13%), Santé (7%), TIC (5%), Industrie automobile (4%), et le secteur primaire avec 1%.

Stade des entreprises investies

79% des investissements sont allés vers des entreprises au stade “Développement”, 14% vers celles au stade “Transmission”, 6% vers les entreprises au stade “Amorçage”, et 1% aux entreprises en stade de “Retournement”. 

Tickets d’investissement

En 2019, pour les tickets inférieur ou égale à 20 millions de dirhams, 40% des transactions n’ont pas dépassé 5 millions de dirhams. 26% des transactions étaient entre 5 et 10 millions de dirhams, 22% entre 10 et 15 millions de dirhams, et, 12% entre 15 et 20 millions de dirhams. 

S’agissant des tickets supérieur ou égale à 100 millions de dirhams, 55% étaient entre 100 et 125 millions de dirhams, 14% entre 125 et 150 millions de dirhams, 9% entre 150 et 175 millions de dirhams, et, 21% étaient supérieur ou égale à 175 millions de dirhams.

Par rapport aux années précédentes, le rapport dévoile une augmentation du nombre de transactions de plus de 100 millions de dirhams, ainsi que des transactions entre 10 et 20 millions de dirhams. 

Désinvestissements

11 actes de désinvestissement ont été réalisés pour un montant global de 796 millions de dirhams.

[Devenez, vous aussi, contributeur de cet article, en partageant vos données de marché. Envoyer votre contribution : lobejo@dadupa.com]

——-Source : “Rapport d’activité – Capital investissement au Maroc, 2019”, AMIC : https://www.cjoint.com/doc/20_03/JCroCySbLWm_Rapport-2019-AMIC-VF-vf-2-.pdf (Consulté le 22 Juin 2020)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.