La startup automobile “BasiGo” lance ses opérations au Kenya

Après sa levée de pré-amorçage de $1 million, la startup BasiGo, spécialisée dans les véhicules électriques(VE), a annoncé ce 2 Novembre le lancement de ses opérations à Nairobi, apportant ainsi des options d’énergie propre au secteur des transports publics du Kenya actuellement dominé par les bus à carburant fossile.

Ses bus seront disponibles en 25 et 36 places, avec une autonomie d’environ 250 kilomètres. La startup prévoit de vendre des bus électriques assemblés localement à l’aide de pièces provenant du fabricant chinois de VE BYD Automotive

BasiGo est soutenue par un certain nombre d’investisseurs dont Climate Capital, une société de capital-risque de la Silicon Valley, et Third Derivative, un accélérateur axé sur les technologies climatiques. L’entreprise prévoit de pénétrer d’autres marchés de la région d’Afrique de l’Est après s’être établie au Kenya. 

En raison des coûts d’acquisition initiaux élevés, BasiGo prévoit d’introduire un modèle de financement qui permettra à ses clients d’acheter ses autobus électriques au prix de leurs équivalents diesel, tout en compensant le solde par des frais d’abonnement basés sur l’utilisation. BasiGo indique qu’elle commencera le programme pilote après l’arrivée du premier bus plus tard dans l’année.

Parmi les autres entreprises émergentes dans le domaine des véhicules électriques au Kenya, il y a le fabricant de motos électriques Kiri Electric Vehicle et Drive Electric qui loue des véhicules électriques et fournit des services d’installation de bornes de recharge et de conseil en matière d’e-mobilité.

Source : techcrunch.com


Pour plus d’articles inspirants sur l’entrepreneuriat, veuillez cliquer ICI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.