Pourquoi faut-il éviter une répartition injuste des parts entre associés ?

Dans la quasi majorité des cas, voici le point de départ des discussions relatives à l’attribution des parts dans une start-up :
  • J’ai été le premier à avoir l’idée de monter ce projet
  • J’ai commencé à travailler pendant X temps avant que tu ne viennes
  • J’amène plus d’expérience professionnelle que toi dans le projet
  • J’avais déjà fait un prototype du projet avant ton arrivée
  • Je dois posséder plus de part afin d’avoir plus d’assurance de contrôle
Ce type de raisonnement, aboutit très souvent à une extrême disparité dans la répartition des parts, du type : 95/5; 90/10; 80/20; 75/25. Quand bien-même sur le plan des relations humaines, cela pourrait avoir un certains sens, dans les relations d’affaires ça ne fait aucun sens. Voici pourquoi :
  • Le succès de la start-up, réside dans l’exécution et non dans l’idée : Avoir une idée de projet, c’est la chose la plus facile. En revanche, exécuter le projet pendant un mois, quatre mois, douze mois, deux ans, quatre ans, six ans, c’est la chose la plus coûteuse en efforts et en temps. Ainsi, si vous êtes celui qui a amené l’idée, vous ne serez en revanche pas celui qui sera en charge de l’ensemble de l’exécution de l’idée, car cette exécution aura besoin de compétences complémentaires indispensables pour sa réussite. Et donc, selon le projet, la phase d’exécution nécessitera que vous ayez au moins un collaborateur qui s’occupe à plein temps soit du volet technique, soit alors du volet marketing et commercial, soit encore du volet financier et comptable. Puisque vous avez de grandes ambitions pour votre projet/entreprise, ça suppose que vous attendez à la fois de vous-même que de votre associé, une implication journalière intensive. Imaginez-vous donc, qu’au bout de 5 années d’engagement où tous les deux vous avez mis au moins 100 heures de travail chaque semaine, et qu’au moment du partage des bénéfice, votre associé ait juste 10% et vous 90%, tout simplement parce que c’est vous qui avez eu l’idée en premier lieu ?

 

  • Il faut au moins 7 ans pour construire une entreprise moyennement rentable : Soyons clair, il est difficile, voir impossible pour la majorité des start-ups de rémunérer convenablement les associés durant les 3 à 4 premières années. Avec quelle proportion de parts comptez-vous inciter votre futur associé à travailler activement avec vous, sans rémunération, sachant qu’il consent à d’énormes risque et sacrifices, tout comme vous, pour amener le projet à la réussite ?
Jeunes entrepreneurs

SECRETS

Plus de parts = Plus de motivations : Presque toutes les start-ups échouent. Cependant, plus les fondateurs sont motivés, plus les chances de succès sont grandes. Obtenir une plus grande part du gâteau des actions ne vaut rien si le manque d’incitation et de motivation de votre associé ou de votre équipe fondatrice mène à l'échec.
En cas craintes, faites un accord d’acquisition de parts : Il est tout à fait naturel que l’on ait peur que notre associé nous lâche à un moment donné et puis réclame des parts alors que l’on estime qu’il n’a pas fourni les efforts requis pour mériter ces parts. Un calendrier d’acquisition de parts ou “Vesting” est la solution appropriée. C’est un accord qui stipule que, la possession de l’intégralité des parts ne s’obtient qu’après 4 années passée dans le projet. Ainsi, si votre associé venait à quitter le projet pendant la première année, il n’aura pas le droit de réclamer l’intégralité de ses parts. S’il venait plutôt à partir entre la seconde et la quatrième année, il n’aura droit qu’à un certain pourcentage de sa part totale.

LEÇON

Votre associé est la personne avec qui vous irez en guerre. Et, parce que la vie d’entreprise est extrêmement occupante, vous passerez plus de temps avec lui qu’avec les membres de votre famille. C’est la personne qui vous aidera à faire les choix les plus importants pour l’entreprise. Ne jugez pas son apport sur le court terme, mais jugez-le sur le long terme, et en fonction de cela, donnez-lui aujourd’hui la récompense de ses sacrifices sur le long terme.

VOUS AVEZ APPRÉCIÉ NOTRE GUIDE ?

Il ne suffit pas d’apprécier, mais d’appliquer… Car chez dadupa, on veut transformer le monde en entrepreneur(e)s. N’hésitez pas à partager ce guide à votre entourage, à nous suivre pour d’autres contenus sur l’entrepreneuriat innovant ! Restez connectés à dadupa...

dadupa, transformons le monde en entrepreneur(e)s

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.